Il semble que 2020 soit l’année du changement pour le milieu des ressources humaines. Pour cause : un mécontentement de la part des RH et une incompréhension de la part des collaborateurs. En 2019, si 74% des RH affirmaient avoir choisi cette voie pour sa dimension humaine et sociale, ils étaient 43% à déplorer son absence dans leurs missions quotidiennes. De leur côté, 75% des salariés considéraient à regret le rôle des RH comme principalement administratif. Aujourd’hui, les équipes attendent un effacement du DRH au profit du Human Partner : un RH capable de fournir un accompagnement individuel personnalisé.

Une relation RH / collaborateur qui se délite

L’heure est grave pour les ressources humaines. D’après une étude publiée par le cabinet Keyrus, 44% des collaborateur affirment pouvoir se passer d’un DRH. Mais cette fracture n’est pas irréversible car les RH tendent au même objectif que les équipes : replacer l’humain au coeur de leur fonction. Le fond du problème est la surcharge des RH qui se disent isolés (75 %), frustrés (75 %) et même épuisés pour 78 % d’entre eux selon l’étude “Le quotidien des RH” réalisée par les éditions Tissot en 2018.

Trois axes majeurs aimeraient être revalorisés par les RH :

  • La qualité de vie au travail
  • La formation
  • La gestion des carrières

En parallèle, trois freins sont mis en avant :

  • Le manque de temps et de ressources (71%)
  • La complexification du métier (65%)
  • Les évolutions réglementaires (46%)

Ainsi, pour 55% des collaborateurs, les RH sont “incompétents” et ne sont qu’un intermédiaire entre les employés et la direction. Un rôle qui n’est pourtant pas celui souhaité par les RH, qui peinent à se détacher de cette image. Le décalage entre les attentes des RH et la réalité de leur quotidien est pourtant sur la bonne voie pour se résorber.

Une transformation plutôt qu’une disparition

Si l’on entend parler de la disparition des ressources humaines, le phénomène actuel tend plutôt à la transformation qu’à la suppression des métiers qui les composent. Les RH restent un pilier essentiel de l’entreprise et penchent vers un recentrage de la fonction qui permettra de créer davantage de lien social.

Le terme Human Partner revient dans toutes les bouches, il est “le nouveau rôle de la fonction RH au sein de l’entreprise” selon beaucoup. Pourtant, celui-ci ne va pas venir remplacer le rôle de DRH, il est en effet intrinsèque à ce métier et est plutôt à voir comme un axe d’amélioration plutôt qu’une alternative aux ressources humaines telles qu’on les connaît. Le Human Partner s’oppose au Business Partner. Si le premier représente un contact disponible en permanence pour accompagner les salariés dans leur carrière, le second reflète une vision plus stratégique qui représente les intérêts de l’entreprise. Ainsi, le Human Partner tend à éclipser le Business Partner pour correspondre davantage aux attentes des collaborateurs et des RH.

Le digital comme cheval de bataille

La digitalisation de la fonction RH a longtemps été une crainte pour l’avenir du métier. Pourtant, impossible de se passer de la subjectivité et de l’empathie quand il s’agit d’évolutions de carrière ou encore de développement des compétences. Un algorithme ne peut remplacer l’humain lorsqu’il s’agit d’orienter un individu, de l’accompagner et de le rassurer face à ses doutes.

La digitalisation, souvent accusée de mettre l’humain au second plan, est aujourd’hui ce qui peut permettre aux DRH de réinjecter le social dans le coeur de leur fonction. Les ressources humaines pourront alors se concentrer sur des missions telles que le développement des compétences, les évolutions de carrière ou encore, plus globalement, la qualité de vie au travail avec tous les aspects qu’elle comporte. Le digital est en vogue et gagne du terrain : les RH seraient ainsi 76% à intégrer des outils digitaux dans leurs fonctions contre 66% en 2018.

Pour 92% des RH, le digital permet un réel gain de temps.

Pour 65% d’entre eux, ces outils entraînent une simplification du travail.

De nombreux outils existent afin de faciliter le quotidien des ressources humaines. Nous allons vous en présenter deux.

Lumio est un assistant RH en ligne uniquement disponible en France. Son objectif est de faire gagner du temps aux RH sur la partie légale afin de leur permettre d’être plus disponible pour les collaborateurs. Cet outil repose sur le “mode conversationnel”. Le RH sélectionne le cas de figure et l’utilisateur n’a plus qu’à répondre aux questions posées par Lumio afin d’obtenir toutes les informations nécessaires.

Lucca est un autre outil digital à destination des RH. Cette solution complète propose un accompagnement pour les congés et absences, un suivi des temps de travail et de la rentabilité ou encore une aide pour les notes de frais et les fiches de paie. Avec plus de 400 000 utilisateurs et une présence dans 50 pays, Lucca est une solution efficace qui a fait ses preuves.

Enfin, Windoo vous accompagne dans la collecte de données auprès des salariés. L'analytique RH est l'un des enjeux actuels majeurs des ressources humaines. Il consiste à recueillir des données internes et à les transformer en informations actionnables. Aussi, le Baromètre Windoo repose sur une base de questions envoyées régulièrement à vos équipes afin de prendre le pouls de votre entreprise. Développé aux côtés d’experts en psychologie du travail et d’entrepreneurs reconnus, cet outil garantit l'anonymat des utilisateurs, ce qui lui confère une grande fiabilité. Vous pourrez ainsi identifier clairement les enjeux et problématiques auxquels votre entreprise est confrontée afin d'améliorer le confort de vos équipes et leur productivité. L'eNPS (Employee Net Promoter Score) permet également de quantifier l'épanouissement de vos collaborateurs. Il calcule la probabilité que l'un de vos employés recommande votre entreprise comme un lieu où il fait bon travailler. Le suivi de ces indicateurs permet d'accompagner votre entreprise tout au long de son développement jusqu'à devenir un top employeur. Aussi, des outils de sondage sont mis à disposition des ressources humaines sur la plateforme Windoo. Les RH peuvent ainsi collecter les données dont ils ont besoin sur de nombreuses thématiques (onboarding, satisfaction après une formation, acceptation de la diversité) et gagner un temps précieux.