Back Market est la première marketplace permettant aux consommateurs d’accéder à des produits techs remis à neuf par des professionnels certifiés. L’entreprise a décidé de déployer la solution proposée par Windoo sur ses deux sites, à Bordeaux et à Paris. Avec des activités spécialement sélectionnées, Back Market a soutenu la montée en compétences de ses collaborateurs avant, pendant et après une phase d’hypercroissance. Pierre Mottais, Culture Manager chez Back Market, vous livre son ressenti sur l’expérience Windoo.

Quel est votre rôle dans l’entreprise ?

Je suis culture manager. C’est un rôle multi-casquette qui englobe la communication interne et les partenariats culturels. Je suis responsable de la culture de l’entreprise en veillant également au bien-être des collaborateurs en faisant en sorte qu’ils soient engagés dans la société et j’associe Back Market à des événements qui ont un lien direct avec elle.

Une partie de votre travail correspond au rôle de Chief Happiness Officer, que pensez-vous de ce terme ?

Malheureusement il est assez mal connoté, cela ne fait pas sérieux. Pourtant c’est une activité chronophage qui demande beaucoup d’énergie si on veut avoir un réel impact sur le bien-être des collaborateurs !

Pourquoi avez-vous fait appel à Windoo ?

Nous cherchions des prestataires pour des formations et du sport en entreprise. Nous voulions des activités de qualité et une gestion simple ; Windoo semblait être l’entreprise la plus à-même de répondre à nos attentes.

Quel est l’esprit de l’entreprise ? Back Market est récente (2014), avez-vous toujours l’esprit startup ?

Oui, nous voulons garder la culture de départ de l’entreprise. Cela fait d’ailleurs partie de mon rôle : faire en sorte que l’entreprise reste aussi familiale avec 150 employés qu’elle pouvait l’être lorsque nous étions 20.

Que pensez-vous du télétravail ?

On appelle ça du « remote » chez Back Market. L’idée est de laisser une autonomie totale aux collaborateurs. Tant que le travail est fait, et bien fait, les horaires sont libres et il n’y a aucune raison d’interdire le télétravail !

Que pensez-vous de la musique en entreprise ?

Nous sommes à 100% pour ! La musique doit être choisie bien évidemment ; si on écoute du ABBA toute la journée c’est difficile de se retenir de chanter et de rester concentré (rires). En arrivant chez Back Market j’ai trouvé que l’ambiance ne changeait pas réellement entre espace de vie et espace de travail. J’ai donc proposé que l’on ait un fond sonore de musique dans les espaces de détente et l’idée a vite été adoptée. Bien sûr, la musique ne doit pas être agressive ; pas trop intrusive mais elle a une place centrale dans l’entreprise. Une guitare est aussi laissée à disposition dans le salon, ça participe à l’ambiance détendue qui règne dans nos locaux. Nous hébergeons aussi une startup qui s’appelle Midi Agency et qui est spécialisée en identité musicale : ce sont eux qui proposent de sublimes playlist  pour travailler.

La Responsabilité Sociétale des Entreprise est-elle essentielle chez Back Market ?

En effet. C’est sans doute le point commun majeur entre les salariés de Back Market : nous partageons un socle de valeurs que l’on retrouve dans la RSE. Nous avons des poubelles de tri, nous achetons du café en grains plutôt que des capsules, nous ne commandons que des produits bios, nous travaillons avec des ESAT (établissement et service d'aide par le travail)… Lors de l’onboarding d’un nouveau collaborateur on lui présente la société puis on fait ce qu’on appelle le « Green Power » en lui faisant découvrir tous nos engagements. Nous nous impliquons également beaucoup dans une association qui s’appelle La Cloche et qui lutte contre l’exclusion sociale ; nous sommes les ambassadeurs de cette association dans le XIXe.

Quels programmes pratiquez-vous avec Windoo ?

Nous avons choisi de faire des formations et du sport. Du coup nous avons des cours de yoga, de l’urban football, du circuit training et du cardio-boxing. Nous avons également suivi une formation sur la communication non-violente et bientôt une autre sur l’intelligence émotionnelle.  

Pratiquez-vous des team buildings ?

Oui, ça fait également partie de la culture d’entreprise. La cohésion est essentielle pour avoir une atmosphère de travail saine et propice à la productivité. Chaque mois, on organise un team building qui a lieu simultanément sur tous nos sites : à Paris, Bordeaux et à New-York. Cela permet de créer des liens et de partager de bons moments.

Comment faites-vous pour assurer la cohésion au sein de vos équipes ?

Au-delà des team buildings de l’entreprise, chaque équipe a un budget pour organiser ses propres activités de cohésion intra-équipe. Les équipes peuvent donc partager des moments entre elles : ça les rapproche beaucoup. Et puis, bien évidemment, il y a aussi de nombreuses rencontres informelles qui s’organisent en parallèle comme des verres après le travail, des parties de ping-pong, des concerts ensemble, des footings, etc.

Qui choisit les activités ?

Nous en parlons entre nous : chacun est force de proposition !

Est-ce que vous arrivez à garder une atmosphère de travail avec les activités ?

Oui bien sûr ! C’est très simple à partir du moment où il y a des règles. Bien entendu, les gens ne peuvent pas jouer au ping-pong toute la journée ! Pour une bonne raison : la cafétéria et le salon sont occupés toute la journée pour des points/réunions informels. Et avoir le bruit d’une partie de ping-pong pendant un meeting peut rapidement devenir “boring” (rires). La qualité de vie au travail est essentielle pour nous mais il faut rester dans une ambiance de travail sinon ça ne fonctionne plus !

Que pensez-vous des spécialistes Windoo ?

Ils sont très professionnels. Ce que j’aime chez eux c’est la diversité de leurs expériences. Ils ont tous un parcours pluriel ce qui leur donne une vision assez large.

Êtes-vous satisfait de l’expérience Windoo et du service proposé ?

Nous sommes très contents de travailler avec Windoo et agréablement surpris par la qualité du service client qui est proposé. Il y a un côté très créatif ! Nous sommes accompagnés dans tout le processus. Windoo s’intéresse aussi à nos envies et à nos besoins et elle est force de proposition. Il y a un contact régulier avec un interlocuteur unique : tout est très fluide du coup.

Une anecdote à raconter ?

Ce n’est pas réellement une anecdote, mais j’aime beaucoup voir les stéréotypes s’effondrer avec les activités. Par exemple, beaucoup de gens pensent que le yoga est fait pour les femmes. Mais c’est quand on se retrouver à gainer pendant 10 minutes que l’on se rend compte que c’est extrêmement physique si on s’y met vraiment ! Et figurez-vous que ceux qui étaient un peu sceptiques au début ne ratent pas un seul cours maintenant…