Le mardi 25 septembre à partir de 8h30, CoWork.io organise une conférence pour mieux comprendre l'expérience collaborateur, n'hésitez pas à vous y rendre : https://www.eventbrite.fr/e/billets-future-of-work-comment-creer-une-experience-collaborateur-dans-son-entreprise-49980122893

Seuls 13% des collaborateurs se disent engagés dans leur travail, et 37% dégagent un sentiment de mécontentement à l’égard de leurs collègues. En quelques mois, ce terme est devenu l’un des points clés de la fonction RH.

Qu'est ce que l'expérience collaborateur ?

Développé en écho au concept d'expérience client, "il désigne l'ensemble des interactions et expériences vécues par un collaborateur au sein de l'entreprise, dans les moments clés de son parcours comme dans son quotidien professionnel, de son recrutement jusqu'à son départ" selon Thomas Chardin dans Parlons RH. Elle représente un grand sujet des relations RH de demain. Ce focus sur l’expérience collaborateur est le résultat d’une évolution de la RH. Le but est de dépasser le stade de la productivité administrative des processus. Elle regroupe plusieurs éléments :

  • le Digital.
  • Le design des locaux et des outils utilisés.
  • Les données des ressources humaines.
  • Les décisions des ressources humaines.
  • Les compétences des Managers de l’entreprise.
  • La culture de l’entreprise.

Selon Vineet Nayar : « Employees First, Customers Second ». Cette phrase résume avec précision l’expérience collaborateur dans son aspect positif.

Pourquoi s’en préoccuper ?

Le pari de l’expérience collaborateur a pour caractéristiques le mimétisme et l’exemplarité. En effet, si un manager dirige ses équipes de façon empathique, dynamique et proactive, alors on retrouvera des comportements similaires vis-à-vis des clients.
Sans-titre
https://www.blog-emploi.com/lexperience-collaborateur-notion-strategique-71-rh/

Plusieurs actions à mettre en place

1/ Onboarding structuré
On peut considérer cette étape comme la plus importante pour un collaborateur dans l’entreprise. En effet, il est nécessaire de garantir les promesses tenues par l’entreprise mais en tenant compte de la réalité du quotidien. Il ne faut pas faire de « belles paroles », car 20% des collaborateurs mettent fin à leur CDI à la fin de leur période d’essai, déçus par la réalité du métier.
Un chiffre marquant montre cet impératif d’intégration : 75% des nouveaux entrants disent qu’une intégration structurée leur donne envie de rester.

Un point facile pour se démarquer des autres est de proposer un processus d’onboarding, car 60% des entreprises n’ont pas ce genre de processus.
Sans-titre-2
https://www.blog-emploi.com/lexperience-collaborateur-notion-strategique-71-rh/

2/ Traiter le collaborateur comme le client
Le constat est simple : pour satisfaire un client, il faut que le collaborateur soit lui-même satisfait. Preuve que ce sujet commence à intéresser de plus en plus d’entreprises, on peut voir apparaître le poste de directeur de l’expérience collaborateur.

3/ Maitriser le offboarding
68% : c’est le chiffre qui représente le nombre de salariés souhaitant quitter leur entreprise en 2018. Tout comme le onboarding, le offborarding est une étape cruciale dans la vie d’un salarié. En effet, maitriser le départ d’un collaborateur, c’est garder une bonne image de l’entreprise, capitaliser sur les connaissances du collaborateur et laisser une porte ouverte à des prochaines collaborations.

73% des entreprises n’ont pas encore mis en place de politique d’amélioration de l’expérience collaborateur. Seulement 8% des professionnels peuvent dire que leur organisation développe une politique de ce type en 2018. L’expérience collaborateur doit être au centre de la stratégie RH, car comme son nom l’indique, elle est le vécu et le ressenti des collaborateurs. Il est partagé sur les réseaux sociaux.

En janvier 2018, le magazine américain Forbes affirmait que cette année serait « the year of employee experience ».